Poudlard-universe

Bienvenue sur le nouveau MMORPG d'Harry Potter. Entrez dans l'univers de J.K Rowling et d'harry potter à travers se nouveau jeu
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Alessio Link : Son histoire

Aller en bas 
AuteurMessage
Alessio
Apprenti(e) Sorcier(ère)
Apprenti(e) Sorcier(ère)
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Alessio Link : Son histoire   Lun 5 Nov - 13:55

Chapitre 1 : « Strawberry fields »



Il était près de minuit dans la banlieue de Liverpool en Angleterre où il faisait nuit noire. Il y avait pour seul source de lumière les réverbères de la rue qui reflétaient les lueurs argentées des flaques d’eaux, laissées un peu plus tôt dans la journée par une pluie torrentielle. La rue était plongée dans l’obscurité profonde, elle semblait être sans vie, il y régnait un froid intense, un froid effrayant. Il y avait, dans cette rue, une petite mélodie qui sonnait juste, une mélodie qui était animée par les quelques gouttelettes de pluies qui persistaient à tomber sur le sol recouvert de petites flaques. Le ciel était d’un noir d’encre, c’était une nuit sans lune et sans étoiles, sans le moindre petit signe de vie semblable aux ténèbres.

Soudain, le noir glacial fut interrompu par une faible lueur provenant d’une fenêtre. A celle-ci, était posté un jeune homme plutôt grand et assez massif. Il scrutait la ruelle à travers les carreaux de la fenêtre en émettant un petit nuage de bué, provoqué par sa respiration haletante. Il regardait cette rue d’un regard insistant, on pouvait même apercevoir le reflet des flaques argentées dans son regard, ses yeux semblaient déborder de vie. Ou alors était-ce le fait des reflets qui laissaient apercevoir dans ces yeux de la vie ? Parce que la vie de ce jeune homme n’était construite que sur des questions. Ses parents étaient morts à la suite d’un accident de voiture, la cousine de sa mère l’avait emmené ici faute de moyens. Du moins, c’était ce que cessait de répéter une femme à chaque fois que cet adolescent se posait des questions.

Le jeune homme parcourait la rue de ses yeux, laissant penser qu’il avait vu quelqu’un ou quelque-chose. Cependant, cette observation intensive fut interrompue par un bruit de porte suivi de la voie rauque et sévère d’une femme.

- Link, vous devriez être au lit à cette heure-ci, vos amis y sont déjà.

Des amis, le jeune garçon n’en avait pas et en avoir c’était ce qu’il souhaitait le moins du monde. Cet adolescent était très différent des autres, il aimait la solitude, il aimait se perdre dans ses propres pensées, des pensées qui se transformaient en cauchemars terrifiant lorsqu’il dormait, ce qu’il évitait de faire.

Ce garçon se faisait appelé Alessio Link. Il était doté d’une certaine maturité grandissante. Tous les lieux, toutes les atmosphères lui étaient égales, il s’adaptait à toute sorte de situations, un peu comme un caméléon qui s’adaptait à son climat. Son esprit pouvait ressentir un calme absolu comme il pouvait être dans un état de fureur sans égale, pareil à un lynx. Il ne jugeait personne sans vraiment connaître le vrais fond de cette personne, il savait observer les autres, il pouvait lire l’âme des autres rien qu’en les regardant, il possédait ce don. Il haïssait les sentiments, il essayait au plus profond de lui-même de les cacher, c’était pour lui, une certaine preuve d’infériorité, une preuve de faiblesse. Il arborait une chevelure blonde presque blanche, elle reflétait les couleurs des épis de blés dorés au soleil que l’on récolte en septembre. Ses yeux étaient d’une couleur terne qu’est le gris comme les nuages de pluie dans un ciel d’hiver. Son visage était très fin avec des traits bien dessinés, il ressemblait à un ange, un ange dépourvu de sentiments. Il devait mesurer un mètre soixante-dix, la taille innée pour un garçon de seize ans. Il était assez bien battit, bien qu’il ne pratiquait pas de sport. Il s’habillait souvent de noirs pour montrer en quelque sorte ce qu’il ressentait, cette couleur sombre contrastait avec son visage extrêmement pâle.

Le soleil commençait à briser les cimes des montagnes aux alentours. Il éclairait cette rue si pauvre en existence. Il laissait entrevoir une pancarte autour de laquelle était disposé des fleurs fanées, elle disait : « Orphelinat Strawberry fields ». A cette heure, le soleil permettait de percevoir un bâtiment délabré qui semblait tomber en ruine, c’était l’orphelinat dans lequel Alessio vivait son existence dont personne s’en souciait.

Alessio dormait paisiblement dans une petite pièce qui lui servait de chambre d’où provenait la lumière la veille. Il dormait à côté d’un livre intitulé « Le monde sous différents angles » ouvert au chapitre « la naissance ». Ce livre, il l’avait depuis qu’il était arrivé dans ce monde.

Quand il pensait à ses parents, des centaines de questions lui venaient à l’esprit lui provoquant un mal de tête déchirant. Il ne savait rien de ses parents, il ne savait pas qui était sa mère, ni son père, ni même s’il avait des frères et sœurs. Il était né dans l’ignorance.

Les rayons du soleil vinrent percer les carreaux épais de la fenêtre pour enfin se poser délicatement sur la joue lisse et pâle d’Alessio. Sa chambre était tout à fait ordinaire, il y avait un bureau sur lequel étaient disposé des feuilles blanches, de l’encre, des livres couverts de poussières, une lampe de chevet en bois vieillit presque pourri. A coté du bureau était disposé une armoire en bois de chêne, vernis à souhait, puis son lit. Il y régnait une atmosphère glaciale ce qui ne semblait déplaire à Alessio. Les rayons du soleil devinrent plus épais, ce qui réveilla en sursaut l’adolescent. Il se leva et se dirigea vers la porte qui menait à un couloir sinistre d’un pas lourd et lasse. Les tapisseries était encore imbibées d’eaux causé par la pluie, elles étaient d’une couleur vert émeraude parsemées de motifs dont on ne connaissait pas le moindre sens tellement elles étaient abimées et oubliées.

Il descendit l’escalier pour finir dans le réfectoire. L’endroit était bombé, il y avait des centaines d’enfants, ils semblaient heureux, ils souriaient, ils parlaient, ils riaient, un profond sentiment de dégout s’empara de l’esprit d’Alessio. Il prit place à une table, seul, comme à son habitude pour prendre le premier repas de la journée. Des journées comme toutes les autres, sans intérêts, des journées dont on ne voyait jamais la fin tellement elles étaient si pauvres en rebondissements.


PS : je tiens à preciser que je n'attend pas de réponse sur cette histoire, je veux dire que mon histoire n'est pas un RP où n'importe qui participe, mettez simplement vos critiques, vos suggestions et autres... Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seryuis
Administration de l'école
Administration de l'école
avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Re: Alessio Link : Son histoire   Lun 5 Nov - 14:11

[Critique On]
je trouve ton texte subtile et bien écrit je t'en félicite je veux une suite Very Happy !
[Critique Off]
Ps : le post de rédacteur de la gazette t'interesse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hackingmaners.blogspot.com/
Alessio
Apprenti(e) Sorcier(ère)
Apprenti(e) Sorcier(ère)
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Alessio Link : Son histoire   Lun 5 Nov - 14:14

Merci ça fait plaisir ! Et merci de m'offrir ce poste mais je crains que le temps va me manquer et je pense en décevoir beaucoup, mais merci encore de cette proposition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seryuis
Administration de l'école
Administration de l'école
avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Re: Alessio Link : Son histoire   Lun 5 Nov - 14:20

Comme tu voudras Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hackingmaners.blogspot.com/
Alessio
Apprenti(e) Sorcier(ère)
Apprenti(e) Sorcier(ère)
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Alessio Link : Son histoire   Lun 5 Nov - 15:36

Chapitre 2 : Lord Sanada


Il mangeait non pas avec appétit mais de façon régulière, avec habitude. Quand quelqu’un mit fin à cette profonde concentration sur ses œufs brouillés. C’était un garçon qui semblait avoir le même âge que lui, il se tenait très droit comme s’il se considérait comme un grand homme. Il avait des cheveux d’un noir de jais qui possédaient des reflets bleus nuit à la lumière, lui tombant en bas du dos. Son visage était carré, assez stricte et miteux. Ses yeux étaient d’un noir plus profond que ses cheveux, il avait un regard méprisant. Le nouveau venu s’avança vers Alessio, lui tendit la main en disant d’un ton sec et cru :

- Bonjour, mon nom est Sanada, juste Sanada, tu n’a pas besoin d’en savoir plus.

Ce ton ne plaisait guère à Alessio, il ne lui serra pas la main, il le fixa intensément et se contenta de répondre :

- Mon nom est Alessio Link, pourquoi es-tu venu à ma table ?

- Ta table ? Je ne crois pas que - quand je suis venu ici c’était écrit Alessio Link.

Il avait dit cela en le fixant d’un regard perçant. Il reprit la parole après un moment de silence :

- Je suis venu ici car toutes les autres tables sont pleines, et vu que tu es seul…

Sanada s’assit en face d’Alessio et commença à manger. Alessio le fixa un moment puis il recommença à manger tout en jetant des regards furtifs en biais pour observer Sanada. Il ne le connaissait pas, pourtant il savait qu’avec celui-ci, il lui aurait été impossible de rester seul dans une salle. Cet être se tenait toujours très droit comme s’il était supérieur, Alessio n’aimait pas ce genre de comportement. Il ne l’avait jamais vu auparavant, pourtant Alessio connaissait chaque silhouette de l’orphelinat, il était sûrement nouveau pensa-t-il.

Le déjeuné aurait pu se passer en toute tranquillité si Alessio avait été seul, mais puisqu’il en était ainsi. A la fin du repas, Sanada sortit du réfectoire en hâte sans même jeter un regard à Alessio.

Alessio alla dans la cour de l’orphelinat, il s’assit sur un banc et attendit. Il attendait que les jours passent avec une patience extraordinaire. Les autres jouaient avec un ballon en riant. Alessio les regarda avec pitié, avec mépris.

Les jours passèrent, les mêmes jours sombres pour Alessio, certains temps il arrivait qu’il se demander pourquoi il était sur terre, il se cherchait une raison de vivre mais il n’arrivait pas à trouver… Si, il savait quelle était sa raison de vivre, savoir pourquoi et comment sa mère et son père étaient-ils morts. Il avait tellement envie de se confier à quelqu’un, de dire tout ce qu’il avait sur le cœur, il avait besoin d’une mère qui le protégerait au cas où le besoin s’en présenterait, il avait besoin d’une mère pour lui dire je t’aime quand il le fallait. Mais il avait aussi besoin d’un père, d’un père pour le rendre heureux, d’un père pour le protéger mais ni l’un ni l’autre n’étaient là, il avait si besoin d’eux. Très souvent en pensant à tout cela, des larmes de haines coulaient sur son visage d’ange, des vraies larmes de haines qui le rendaient agressif. Il avait besoin de croire, croire à la vie, croire en son existence.


PS : Le personnage "Sanada" est Lord Sanada du forum, il m'a aidé à la conception de mon histoire, cependant c'est mon plus grand rival... Bonjour à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alessio
Apprenti(e) Sorcier(ère)
Apprenti(e) Sorcier(ère)
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Alessio Link : Son histoire   Lun 5 Nov - 15:37

Chapitre 3 : Vérité cachée


La neige tombait drue sur les petites maisons sinistres de la banlieue de Liverpool. Elles étaient toutes recouvertes d’un voile blanc semblable à une épaisse couche de velours. L’ambiance était à Noël, au bonheur. Les enfants, qui étaient impatient de découvrir leurs futurs cadeaux, se jetaient des boules de neiges provoquant un chahut incontrôlable dans la sinistre rue. L’hiver ressemblait à la renaissance des villes, à la renaissance des passants, des cœurs, une sorte d’oublis à tout ce qu’il y avait pu se passer auparavant. L’hiver avait le merveilleux pouvoir d’effacer les blessures les plus profondes, les plus ancrées dans le cœur en les recouvrant d’une main glaciale mais qui dégageait une chaleur apaisante, réconfortante.

L’orphelinat était à l’ambiance de fête. Divers sapins avaient étés entreposés dans les couloirs sinistres du bâtiment, provoquant une couleur vive qui contrastait avec le sombre vert qui serpentait parmi ces longues allées. La neige arrivait à rendre l’orphelinat délabré plus propre que ce qu’il avait été.

Alessio n’attendait pas de cadeaux comme tous les Noël comme il ne connaissait personne en dehors de l’orphelinat. Il parcourait les couloirs sans fin en essayant d’oublier ses questions sans réponses, quand à travers une porte il entendit deux femmes discuter. La voie d’une des personnes était celle de la directrice, l’autre, il ne la connaissait pas.

- Mais ne serait-il pas temps de lui dire la vérité ? Vous savez il me pose souvent des questions, il ne croit plus à la mort de ses parents.

- Non il ne doit pas savoir, mais il est à sa recherche, il veut le retrouver. Je vous en prix, veillez à ce qu’il ne le retrouve pas, cela ne pourrait aller qu’à sa perte. Continuez à lui dire ceci et tout ce passera bien. Maintenant je dois vous quitter, avant il faut que vous sachiez ceci, mais s’il vous plait continuez à le regarder comme un être normal, c’est que…

Sa voie était devenue à peine audible, Alessio dû coller son oreille contre la porte au point d’arriver à sentir le vieux bois qui menaçait de s’écrouler. Malgré tous ces efforts pour arriver à mieux entendre, il n’arrivait pas à saisir le moindre mot, mais la directrice émit un petit cri aigu après avoir entendue les paroles de l’autre femme. Les pas s’approchèrent de la porte, Alessio se cacha derrière le sapin le plus proche pour essayer de distinguer cette personne si mystérieuse. Elles sortirent de la pièce, il y avait bel et bien la directrice de l’orphelinat, elle semblait légèrement pâle et bousculé, l’autre personne était de dos, elle portait une veste noire avec un capuchon, elle prit la direction de la sortie en marchant d’un pas trottinant, elle courait presque. Alessio voulu la suivre pour en savoir un plus, mais la directrice était toujours dans le couloir, la main sur le cœur, elle regardait l’individu disparaître dans la pénombre causée par le manque de fenêtres.

Il se demanda qui était cette femme et qui est-ce qui le recherchait. Il sentit une bouffée de chaleur l’envahir, c’était la première fois qu’il ressentait ceci, il n’avait était aussi proche de la vérité. Hors de vue, il alla dans sa chambre se reposer mais aussi pour réfléchir à cet événement. Il s’allongea sur son lit, les bras derrière la tête, il regardait le plafond d’un regard excité. Ces parents n’étaient donc pas morts dans un accident de voiture, peut-être étaient-ils toujours vivants ? Il avait était toujours certain qu’un simple accident de voiture ne pouvait pas tuer ses parents. Il l’avait toujours su, mais à chaque fois qu’il voulait un peu plus de renseignement, la directrice ne cessait de lui répondre « Ils sont décédés dans un terrible accident de voiture, j’en suis navré…» Cependant, un bruit venant de sa porte lui fit détourner le regard, quelqu’un frappa et entra sans permission, c’était quelqu’un de grand se tenant très droit, ce n’était personne d’autre que ce Sanada.

- Salut, je me suis permis d’entrer…

Alessio lui coupa la parole avant qu’il est pus finir sa phrase.

- Oui c’est ce que je vois, qu’est-ce que tu veux ?

- Hum… Enfaite je me demandais si tu allais bien.

Il s’était approché du bureau d’Alessio, il avait un regard vide. Son regard se posa sur le livre d’Alessio, il le regarda intensément puis reprit la parole.

- Bon livre, où l’a tu eu ?

- Je ne vois pas en quoi cela te concerne, maintenant sort de ma chambre.

Sanada sortit de la chambre laissant Alessio seul. Il se demanda ce que lui voulait Sanada, il était si étrange, il se demanda s’il ne le surveillait pas. Il était toujours là où Alessio était, il ne lui avait jamais parlé jusqu’à ces derniers jours, il ne l’avait jamais aperçut auparavant, pourtant Alessio était ici depuis qu’il était né. L’idée que quelque chose se préparait vint à l’esprit d’Alessio pour se dissiper aussi tôt. Peu lui importait à présent qu’il voulait de plus en plus découvrir la vérité, cette vérité si difficile à obtenir. N’ayant pas dormit la nuit dernière, il était très fatigué et s’endormit peu de temps après le départ de Sanada.

Cependant il ne s’endormit pas vraiment ce soir là, il faisait des rêves, plutôt des cauchemars dont il ne connaissait le sens. Il se voyait bébé, dans une sorte de sphère couleur sang, puis il voyait dans la pénombre un être extrêmement étrange, il lui ressemblait énormément, il était grand, bien battit, les même cheveux que lui, tout aussi blonds, il avait les mêmes traits du visage mais il était d’une extrême pâleur. Il avait des yeux rouges pourpre. Quand, il fut réveillé par un claquement de portière de voiture dans la rue. Alessio était en sueur, les mains tremblantes, il remit la tête sur l’oreiller en regardant le plafond et en repensant à son cauchemar.

Il faisait souvent ce genre de cauchemar, il en avait l’habitude mais il détestait plus que tout de faire ces rêves, il détestait cette sensation d’être réveillé en peur et de ne pouvoir se rendormir, il prit son livre et il se mit à relire les mêmes pages, les mêmes paragraphes, les mêmes phrases, il les connaissait par cœur tellement il l’avait lu, mais le lire, ça le réconfortait, il le lisait chaque fois qu’il faisait un cauchemar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alessio
Apprenti(e) Sorcier(ère)
Apprenti(e) Sorcier(ère)
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Alessio Link : Son histoire   Lun 5 Nov - 16:35

Comme je m'ennuis, voici le chapitre 4, il est court celui-là.


Chapitre 4 : Le 15 janvier


Le lendemain, la neige était encore bien agrippée aux toits solides des maisons environnantes. Il y avait une épaisse brume aveuglante qui serpentait dans les rues vides à la manière de la vapeur d’un bain bouillant. On ne pouvait plus admirer les montagnes qui encerclaient la ville, elles étaient escamotées par les épais nuages gris. C’était une journée particulière pour tout le monde ou presque. A minuit, il y aurait des milliers d’enfants ravis de découvrir leurs merveilleux cadeaux qu’ils attendaient avec une impatience cuisante.

C’était une belle journée qui s’annonçait, le soleil avait réussi à percer l’épaisse brume, ce qui prévoyait une journée plutôt chaude pour un hiver. Une belle journée, oui mais pas pour Alessio, pour lui c’était plutôt une journée maussade. Non pas parce qu’il était jaloux de n’avoir aucun cadeau mais il trouvait tout ce tapage passablement ennuyeux, voir les enfants excités, impatients d’arracher le papier qui servait à cacher leurs merveilles en leur faisant croire qu’ils venaient du Père Noël lui faisait extrêmement pitié.

Il était à une table du réfectoire, il mangeait ses biscuits en forme de petits sapins ridicules avec dégout. Il alla dans sa chambre pour s’éloigner un peu plus des quelques rires étouffés des enfants qui se posaient des questions de ce qu’ils allaient avoir comme cadeaux offerts par leurs familles. Enfin leurs familles, ce n’en étaient pas vraiment une, les quelques amis devrait-on dire. Il entra dans sa chambre, quand, sur le lit, était posée une lettre, il l’a prit et la lu à voix basse « Retrouve moi au bistrot Chez Fred à midi le 15 janvier… » L’écriture de cette lettre était penchée et fine, elle semblait avoir été écrite avec une plume et de l’encre comme autrefois. Peut-être était-ce une lettre de celui qui le recherchait, étrangement il n’avait pas peur, il avait même envi que celui qui le recherchait le retrouve, il avait envi de vivre son existence tant espérée.

Il pensa à cette lettre tout au long de la journée en se demandant de qui pouvait-elle bien provenir. Il se rendit compte que plus la vérité était proche, plus il se posait des questions. Il voulait savoir, il sentait qu’il était proche du but mais c‘était comme si il y avait un grand mur qui le séparait de la vérité, du bonheur qu’il recherchait tant.


PS : Le chapitre 5 est fait seulement au brouillon, il faut que le mette au propre et que j'arrange les choses qui foirent. Il sera bientôt en ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alessio
Apprenti(e) Sorcier(ère)
Apprenti(e) Sorcier(ère)
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Alessio Link : Son histoire   Mar 6 Nov - 13:47

Alors vous en pensez quoi ? Je ne veux pas qu'on la lise pour que je sois populaire ou autre mais je demande seulement à m'ameliorer. Faites moi part de vos critiques (bonnes ou mauvaises bien sûr !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Sanada
Nouveau / Nouvelle
Nouveau / Nouvelle
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 24
Localisation : Mirepoix - Ariège

MessageSujet: Re: Alessio Link : Son histoire   Mer 7 Nov - 16:43

Aller, je suis censer faire mes devoirs mais comme y'à un chapitre qui me conscerne je lis...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alessio
Apprenti(e) Sorcier(ère)
Apprenti(e) Sorcier(ère)
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Alessio Link : Son histoire   Mer 7 Nov - 16:48

Ok merci, dis moi ce que tu en pense !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Sanada
Nouveau / Nouvelle
Nouveau / Nouvelle
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 24
Localisation : Mirepoix - Ariège

MessageSujet: Re: Alessio Link : Son histoire   Sam 10 Nov - 14:24

C'est franchement pas mal, j'aime bien ton style d'écriture...

P.S.: Bonjour à toi aussi...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alessio
Apprenti(e) Sorcier(ère)
Apprenti(e) Sorcier(ère)
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Alessio Link : Son histoire   Sam 10 Nov - 14:33

Merci beaucoup de l'avoir lue ! La suite arrive mais en ce moment le temps me manque... Elle sera bientôt mise en ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alessio Link : Son histoire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alessio Link : Son histoire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Page d'histoire: Mefaits de l'occupation Americaine (1914-19
» Pour l'histoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard-universe :: Role Playing :: Aventure RP-
Sauter vers: